JOLIET, IL – Un homme de Joliet faisant l'objet de deux accusations d'agression sexuelle criminelle par la force et d'une accusation d'agression sexuelle criminelle par la force se rendra au Canada pendant plusieurs semaines à la suite d'une récente ordonnance du tribunal.

En septembre 2017, le bureau du shérif du comté de Will a publié un communiqué de presse concernant l'arrestation de Thomas Staszak, un homme de 49 ans accusé d’avoir commis une agression sexuelle. L'enquête a duré plus d'un an avant d'aboutir à une arrestation. Le défendeur criminel est sorti de la prison du comté de Will le lendemain après avoir déposé 10% de sa caution de 50 000 dollars.

Selon le département du shérif du comté de Will, le 12 juillet 2016, les adjoints du shérif ont interrogé un homme de 19 ans qui leur a dit qu'il avait déjà été contacté par un homme sur un site Web destiné aux personnes qui souhaitent se rencontrer. Selon les responsables du shérif, les deux hommes ont convenu à l'avance de se retrouver sur un parking privé à Joliet, mais leur rencontre ne devait pas impliquer d'actes sexuels.

"La victime a affirmé avoir été agressée sexuellement en rencontrant Staszak dans son véhicule. Elle a finalement réussi à s'échapper du véhicule de Staszak et a commencé à crier à l'aide", a déclaré un communiqué de presse du département du shérif.

Au moment de son arrestation, Staszak, qui réside dans le bloc 700 de Meadow Wood, a embauché le cabinet d’avocats Bretz, Flynn & Associates du centre-ville de Joliet.

Ce mois-ci, l'avocat de la défense pénale Neil Patel a convaincu la juge Amy Bertani-Tomczak, juge de la circonscription de Will County, de modifier le cautionnement de son client afin que Staszak puisse se rendre au Canada durant les mois de juin et juillet.

"Le défendeur souhaite se rendre à Niagara Falls, Canada et à Dearborn, dans le Michigan, pour accompagner un ami à certaines réunions du mercredi 19 juin 2019 au jeudi 11 juillet 2019", a annoncé la requête déposée par Patel.

"Le défendeur demande respectueusement à cette honorable cour d'introduire une ordonnance de libération du passeport de l'accusé du shérif du comté de Will … l'accusé demande respectueusement à cette honorable cour de l'autoriser à se rendre au Canada et au Michigan pour les raisons susmentionnées."

Les dossiers de la cour indiquent que le juge du comté de Will a accédé à la demande.

Cependant, Staszak a été informé qu'il devait rendre son passeport américain à son retour dans le comté de Will à la mi-juillet.

Près de deux ans après son arrestation, l'affaire d'agression sexuelle contre Staszak ne devrait pas être jugée prochainement.

Une autre audience préliminaire est prévue pour le 19 juillet.

Accusé d'agression sexuelle, un homme de Joliet en route pour le Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *